Vous êtes ici : CIRCUITMORTEL » Chronique » Quelques images du Rallycross de Lohéac : des Fiat, des Alfa Romeo et une Lancia

Quelques images du Rallycross de Lohéac : des Fiat, des Alfa Romeo et une Lancia

Le Rallycross de Lohéac a 41 ans ! Personne n’imaginait en 1976 lors de la première édition qu’il connaîtrait un succès aussi éclatant et qu’autant de pilotes renommés s’y engageraient.

Il faudrait une encyclopédie pour raconter l’épopée de Lohéac. Je n’ai pas le temps de l’écrire. Mais l’histoire de l’épreuve et du site est largement développée dans mon roman CIRCUIT MORTEL réédité l’an dernier (cf http://bit.ly/29fHooI ). N’hésitez pas à me contacter en message personnel si un exemplaire dédicacé vous intéresse

Franz-Wurz - Fiat-131-Abarth - 1 - 1978 - Lohéac - photo-Thierry-Le-Bras

Franz-Wurz – Fiat-131-Abarth – 1 – 1978 – Lohéac – photo-Thierry-Le-Bras

Parmi ses nombreux atouts, le Rallycross possède l’avantage de nous permettre de découvrir des autos qui font rêver en action près de chez nous. En plus, pendant un week-end de Rallycross, le public a l’occasion de voir souvent les voitures, de les suivre sur tout le circuit, et de s’en approcher dans le parc fermé, ce qui devient plus compliqué en rallye mondial. Aujourd’hui, les machines qui dominent le Rallycross répondent à une définition particulière, pas si éloignée du rallye, mais elles sont plus puissantes. Dans les années 70, 80 et 90, des reines du rallye et du circuit venaient déjà jouer les premiers rôles. Souvenirs de quelques italiennes au tempérament de feu !

La 131 Abarth et la 127 sous les feux de la rampe

La Fiat 131 Abarth s’est illustrée en championnat du monde des Rallyes, notamment avec un certain Walter Röhrl au volant.

Franz-Wurz - Fiat-131-Abarth - 2 - 1978 - Lohéac - photo-Thierry-Le-Bras

Franz-Wurz – Fiat-131-Abarth – 2 – 1978 – Lohéac – photo-Thierry-Le-Bras

La voici entre les mains de l’Autrichien Franz Wurz, le papa d’Alex Wurz qui pilota en F1 pendant plusieurs saisons et a remporté deux fois les 24 Heures du Mans. Franz termina 9ème à Lohéac en 1978

Fiat-127 - 1978 - Lohéac - photo-Thierry-Le-Bras

Fiat-127 – 1978 – Lohéac – photo-Thierry-Le-Bras

Avant Citroën avec ses challenges ouverts aux Saxo puis C2, avant la coupe Renault Logan, d’autres constructeurs s’impliquèrent en Rallycross, notamment Simca et Fiat. En 1978, le Challenge Fiat se déroulait sur des modèles 127. Fiat laisserait aussi des représentants de la presse en découdre sur ses voitures. La victoire reviendrait à un certain Segolen, mandaté par Ouest-France pour l’occasion je crois. Pilote pluridisciplinaire et sociétaire de l’Écurie Bretagne, il était déjà bien connu du public breton.

L’Alfa Romeo 75 Turbo

Le modèle reçut la tâche difficile de succéder au fameux coupé GTV6 qui avait collectionné les succès. La 75 Turbo arriva en compétition en 1987. A son programme, le WTCC. Un objectif ambitieux d’autant que la nouvelle Alfa Romeo devrait y affronter des BMW M3, des Ford Sierra Cosworth RS 500 et des Holden Commodore. La marque au trèfle ne réussit pas son pari.

Philippe-Hamer - Alfa-Romeo -75-Turbo-face-à-quelques-rivaux - 1988- Lohéac- Photo-Thierry-Le-Bras -

Philippe-Hamer – Alfa-Romeo -75-Turbo-face-à-quelques-rivaux – 1988- Lohéac- Photo-Thierry-Le-Bras –

Philippe-Hamer - Alfa-Romeo -75-Turbo-Evoluzione- et- Didier-Caradec - Peugeot-505-Turbo - 1988- Lohéac- Photo-Thierry-Le-Bras -

Philippe-Hamer – Alfa-Romeo -75-Turbo-Evoluzione- et- Didier-Caradec – Peugeot-505-Turbo – 1988- Lohéac- Photo-Thierry-Le-Bras –

Quelques pilotes tentèrent d’engager des 75 Turbo Evoluzione en Championnat de France de Rallycross. Notamment Philippe Hamer er Denis Macchetto. On voit ici le modèle aux prises avec la Peugeot 505 Turbo de Didier Caradec et d’autres rivaux au Rallycross de Lohéac 1988.

Christian-Rio - Alfa-Romeo-75-Turbo - 1990 - Lohéac - photo-Thierry-Le-Bras

Christian-Rio – Alfa-Romeo-75-Turbo – 1990 – Lohéac – photo-Thierry-Le-Bras

Les résultats seront meilleurs en1990. Le service compétition d’Alfa Romeo France, dirigé par Jacques Panciatici, décide d’engager une auto dans toutes les manches du championnat. Elle est confiée au Breton Cristian Rio, ex officiel Citroën en rallye, tant sur des épreuves du championnat de France que du Championnat du monde (cf

http://bit.ly/1Ed7VxE ). Deux deuxièmes places (Saint-Junien et Pau Idron) et d’autres podiums récompenseront l’effort d’Alfa Romeo.

La Lancia Stratos

L’histoire de la Straos remonte à 1970. Le groupe Fiat savait que la Fulvia avec son moteur 1600 cm3 placé à l’avant ne pourrait pas résister éternellement aux Alpine et aux Porsche. Ses dirigeants décidèrent donc de créer une voiture destinée à devenir l’arme absolue en rallye. Moteur central, roues proches des extrémités, la Stratos affichait un look étonnant dû au carrossier Bertone. Ferrari venait d’intégrer le groupe Fiat. Pas besoins d’aller chercher plus loin pour trouver le propulseur de la nouvelle arme italienne. Ce sera le moteur de la Dino. Le résultat se révèlera diaboliquement efficace. Lancia remportera les titres mondiaux 1974, 1975 et 1976. Et si la série s’arrête en 1977, c’est surtout parce que le groupe Fiat met la Stratos en pré-retraite afin de promouvoir la 131 Abarth qui lui semble plus proche de « l’image produit » vendue au grand public. La Statos remportera encore de très belles victoires, notamment avec Bernard Darniche à son volant.

Andy-Bentza - Lancia - Stratos - 1978 - Lohéac - photo-Thierry-Le-Bras

Andy-Bentza – Lancia – Stratos – 1978 – Lohéac – photo-Thierry-Le-Bras

En 1978 à Lohéac, Andy Bentza l’a emporté dans la catégorie des GT (division 2) Il devança toutes les Porsche Carrera, Alpine Berlinette et A 310. Cette photo n’est pas truquée. Je l’ai prise aux essais libres du samedi matin. Amusant de voir la Stratos, prestigieuse reine du rallye, partager la piste avec une Daf, celle d’un amateur rennais nommé Alain Guiheux qui, quelques jours plus tard, participerait au Point d’Alençon (un rallye) en qualité de navigateur de Christian Rio (évoqué plus haut) qui pilotait alors une R5 Alpine groupe 2. Souvenirs, souvenirs…

Vous êtes particulièrement intéressés par une autre marque, par exemple BMW ou Porsche, ou Peugeot ? Ne vous inquiétez-pas, nous parlerons un jour de vos modèles préférés en Rallycross. C’est d’ailleurs déjà fait en ce qui concerne certains d’entre eux, regardez les liens à suivre et lisez le roman CIRCUIT MORTEL !

QUELQUES LIENS

Team DM vous invite à rouler d’une autre manière à Lohéac, en jouant, avec un budget plus abordable qu’en WRX https://gotmdm.com/gaming/2017/08/test-dirt4-codemasters-xbox-one/

Un roman à Lohéac http://bit.ly/1XEpx1J

Nostalgie auto et moto… Qui n’a pas rêvé de tels moments au moment de l’adolescence http://bit.ly/2wVcCBq 

Une BMW 635 sur les terres du Rallycross http://bit.ly/1NGR0Wh

Raymond Touroul fit gagner une Porsche sur la terre http://bit.ly/2c5bQ76

Jean-Pierre Beltoise et sa Peugeot 505 Rallycross à Lohéac http://bit.ly/1Ry4bOK

Guy Fréquelin pilota une Peugeot 205 T16 Evo 2 à Lohéac http://bit.ly/1rK3hG6

Thierry Le Bras

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*