Vous êtes ici : CIRCUITMORTEL » Critique » Overdrive, le film qui surmultiplie la passion de la vitesse

Overdrive, le film qui surmultiplie la passion de la vitesse

Des bolides d’hier et d’aujourd’hui, des cascades spectaculaires, d’inquiétants parrains mafieux, des héros attachants interprétés par des acteurs sympathiques, de très jolies filles, de l’action, les attrayants paysages de la région marseillaise où se déroule l’intrigue, autant dire tous les ingrédients d’un film destiné à distraire un public qui ne boudera pas son plaisir.

Les héros de l’histoire, deux demi-frères qui possèdent des personnalités comparables. Andrew et Garrett Foster, respectivement interprétés par Scott Eastwood – fils de Clint Eastwood – et Freddie Thorp, conduisent avec une maestria stupéfiante. Ils savent exécuter des cascades et se battre. Ils vénèrent le souvenir d’un père qui leur a permis de se connaître avant de disparaître. Ils entendent honorer à leur manière le souvenir de ce papa particulier qui ne devait manquer ni d’originalité ni de personnalité.

Overdrive-le-vol-d-une-Bugatti

Overdrive-le-vol-d-une-Bugatti

Les fils ne ressemblent pas non plus à Monsieur Tout le monde… Ils ont trouvé un moyen peu commun de se montrer dignes de leur ascendant tout en entretenant l’amitié née depuis qu’ils se connaissent. Ils exploitent leurs talents de pilotes et de cascadeurs en volant des voitures dans le monde entier. Pas des automobiles objets nées des contraintes imposées par des services marketing eux-mêmes soumis à la dictature d’un public abruti par la propagande hystérique et culpabilisante de politiques qui détestent l’automobile. Non, de vraies voitures qui vrombissent, qui collent le pilote au dossier de son siège, qui brûlent la gomme à l’accélération, qui allient performances d’athlètes et beauté d’œuvres d’art.

Dérapages garantis

Si la vie des frères Foster se révèle excitante et pleine d’action, elle comporte aussi quelques aléas.

Overdrive-des-voitures-des-filles-de-l-action

Overdrive-des-voitures-des-filles-de-l-action

D’abord, voler des voitures d’exception exige à la fois de l’imagination et des capacités hors du commun. Une condition physique de champions, une adresse exceptionnelle, une synchronisation parfaite, un goût du risque et de l’imprévu. Avant de s’emparer d’une Bugatti de 1937 dérobée pendant son transport sous haute surveillance après une adjudication aux enchères, il faudra que l’un des frères saute d’un pont sur un semi-remorque, que l’autre parvienne à immobiliser le camion, que les deux s’enfuient avec le joyau automobile sans se faire tirer comme des lapins. Andrew et Garret prennent tant de risques et font preuve d’une telle maîtrise qu’il est tentant de penser qu’ils méritent le bonheur de piloter la voiture avant de la livrer à leur client.

D’autant que contraintes professionnelles et vie privée ne font pas toujours bon ménage. Andrew subit des reproches et des scènes de sa petite amie, Stéphanie, interprétée par Anna de Armas. Parce qu’il vit dangereusement et exerce le métier de voleur ? Non, vous n’y êtes pas du tout. La compagne de l’aîné des frères voleurs de voitures voudrait au contraire participer à l’action au moment de soustraire les bolides à leurs propriétaires transformés par les frères Foster en possesseurs provisoires.

Overdrive-des-BMW-dans-le-scénario

Overdrive-des-BMW-dans-le-scénario

Le film intègre des dérapages au volant de voitures ultra-performantes. Dans ce domaine, les amateurs de BMW sont bien servis. Garrett aime visiblement la marque et utilise ses modèles les plus performants dans l’accomplissement d’actions que réprouveraient les forces de d’ordre comme les associations de défense de la sécurité routière. J’avoue que certaines scènes font mal à l’inconditionnel de la firme bavaroise que je suis. Mais je me suis réjoui du spectacle offert avec les M3, cabriolet série 4 et Gran coupé Série 6. De belles autos qui interprètent fort bien les rôles qui leur sont attribués.

S’adapter aux nouvelles conditions de course

Le métier de voleur de voitures haut de gamme ne présente pas la même sécurité que celui d’employé de bureau dans une administration. Il conduit à la fréquentation de personnes peu recommandables et carrément dangereuses.

Overdrive-de-très-belles-autos-à-l-affiche

Overdrive-de-très-belles-autos-à-l-affiche

Andrew et Garrett vont en faire l’amère expérience lorsque le précédent propriétaire de la Bugatti dont ils se sont emparés, un parrain marseillais pas commode du tout, leur fait savoir sa façon de penser. L’homme constitue une collection que lui envieront tous les passionnés d’automobile. La plupart devront se contenter de la rassembler au 1/43ème dans une vitrine. Le gangster, lui, veut toujours plus et à l’échelle 1/1. Parmi les modèles qu’il convoite, une Ferrari 250 GTO 1962, un modèle qui a brillé en compétition, une auto qui fait partie des plus chères du monde. Et l’exemplaire que vise le truand marseillais, c’est celui de son ennemi juré, un autre mafieux, un homme particulièrement violent et cruel.

Overdrive-des -filles-et-des-moteurs

Overdrive-des -filles-et-des-moteurs

Voilà les frères Foster dans un engrenage infernal. Ou ils réussissent à voler la Ferrari, ou le parrain marseillais leur fait la peau. S’ils se font prendre pendant l’exécution de leur mission, aucune agence, aucun gouvernement ne viendra à leur secours. Les deux parrains collectionneurs se feront une joie de les truffer de plomb, à moins qu’ils leur réservent une mort plus lente, plus douloureuse. Andrew et Garrett vont devoir se montrer encore plus audacieux et courageux que lors de leurs vols précédents. L’amour de la superbe Stéphanie incite Andrew à envisager la retraite après ce dernier casse. Garrett ne tarde pas à craquer pour une amie de la fiancée de son frère, une délinquante qui ne manque ni de charme ni d’à-propos… Les frères Foster ont un plan. Une trajectoire qu’il faudra adapter à des conditions changeantes et aux réactions d’adversaires difficiles à combattre. Mais suspense, vous ne le découvrirez qu’à la fin du film.

Les-frères-Foster-avec-une Cobra-et-une Bugatti

Les-frères-Foster-avec-une Cobra-et-une Bugatti

Overdrive ressemble-t-il à Fast and Furious ? Les scénaristes Michael Brandt et Derek Haas ont aussi travaillé à deux épisodes de Fast and Furious. Scott Eastwood a participé au casting de Fast and Furious 8. « Nous prétendons faire tout l’inverse, confie Grégoire Melin, un des producteurs d’Overdrive. Eux (NDLR Fast and Furious) sont vraiment beaucoup, beaucoup dans l’action, bourrés d’effets spéciaux, On s’en prend plein la gueule pendant deux heures et demie. Dans Overdrive, il y a plus de charme. C’est une histoire plus intelligente, on sent moins la testostérone, c’est plus classe. » Le co-producteur comparerait davantage son film à Skyfall, le dernier James Bond.

Overdrive-une Ferrari-250-GTO-joue-son-propre-rôle

Overdrive-une Ferrari-250-GTO-joue-son-propre-rôle

Pour ma part, j‘ai vraiment apprécié Overdrive. Un film sans prétention, qui fait plaisir. Pas de grands problèmes de société, pas d’engagement pour une cause consensuelle ou non, juste de l’action, de l’humour, de belles images, une histoire intéressante avec des rebondissements, des héros sympathiques (en tout cas à mes yeux). Vivement Overdrive 2 ! Car la retraite des deux frères et de leurs copines, ce n’est pas pour tout de suite à mon humble avis. D’ailleurs, j‘émets une suggestion pour la poursuite de leurs activités automobiles quand ils arrêteront de voler des voitures pestigieuses. S’ils se lançaient dans la compétition automobile, un univers qui se transforme parfois en parc de requins. Andrew et Garrett y exprimeraient certainement leurs talents de pilotes. Stéphanie et Devin feraient tourner les têtes des supporters et des acteurs du milieu.

Overdrive-l-affiche-du-film

Overdrive-l-affiche-du-film

Bravo en tout cas à toute l’équipe qui a concouru à l’existence d’Overdrive, dont le producteur Pierre Morel  et le réalisateur Antonio Negret que je n’ai pas encore cités. Après avoir piloté en course lorsque j’étais jeune, j’entretiens maintenant ma passion d’une autre façon. D’une part en écrivant et défendant des fictions sur fond de sports mécaniques, d’autre part en essayant d’aider des pilotes à se mettre en valeur. Je suis ravi de l’existence de films tels qu’Overdrive, Cars 3, Baby Driver, Logan Lucky. Puissent les producteurs et réalisateurs poursuivre dans cette voie, entretenir la passion des belles autos, des belles motos, symboles de la créativité, de la joie de vivre, du refus de l’uniformisation, de la morne banalité.

QUELQUES LIENS

 DESIGNMOTEUR présente des Ferrari qui pourraient intéresser les frères Foster https://gotmdm.com/auto/2017/07/photos-sport-et-collection-ferrari-circuit-val-de-vienne/

 La bande annonce du film Overdrive

https://www.youtube.com/watch?v=6sbvpFugq_M

 Des voitures d’hier qui font rêver http://bit.ly/2lkbnSk

 Richard Grieco a interprété plusieurs rôles liés à des automobiles d’exception http://bit.ly/1MJglo6

 Ronan (dit Ronnie), né pour devenir personnage de BD http://bit.ly/2pXbeKh

 Thierry Le Bras

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*