Vous êtes ici : CIRCUITMORTEL » Chronique » Sergio Pininfarina, de la haute couture automobile au prêt à rouler pour tous

Sergio Pininfarina, de la haute couture automobile au prêt à rouler pour tous

Capable de dessiner des joyaux d’exception comme d’enchanter des berlines de grande série, Pininfarina fit partie des génies du monde automobile.

« Sergio était l’un des plus grands représentants du made in Italie », déclara Luca di Montezemolo, alors président de Ferrari, pour lui rendre hommage au moment de sa disparition au mois de juillet 2012.

Peugeot-Cabriolet-403 - Saint-Malo - Photo-Thierry-Le-Bras

Peugeot-Cabriolet-403 – Saint-Malo – Photo-Thierry-Le-Bras

Il n’est pas exagéré de parler d’œuvre automobile pour qualifier l’ensemble des modèles dont les carrosseries furent signées Pininfarina. Sa collaboration avec Ferrari a donné naissance à des modèles d’exception. Mais il a aussi créé des autos beaucoup plus courantes sur nos routes, notamment pour Peugeot. Le dessin des 403, décliné non seulement en berline familiale mais aussi  dans des versions rallye et cabriolet, est dû à Pininfarina. Un design moderne et séduisant qui contribua largement au succès du modèle.

Pas question ici d’inventorier les nombreuses collaborations fructueuses de Sergio Pininfarina avec des constructeurs du monde entier. Je limiterai mes propos à quelques modèles qui m’ont marqué.

Premier contact avec une carrosserie Pininfarina

Je me souviens que mes meilleurs copains à l’école primaire étaient deux frères que je voyais souvent en dehors du cadre scolaire. S’ils ne partageaient pas mes rêves d’avenir (je m’imaginais alors pilote chez Lotus en F1, chez Ford en endurance et chez Cooper en rallye), ils n’en adoraient pas moins les voitures belles et rapides. Leurs parents disposaient d’un grand garage en sous-sol. Plus vaste que ne l’exigeaient leurs propres besoins. Aussi hébergeaient-ils dix mois par an une superbe auto appartenant à un couple qu’ils connaissaient et qui travaillait outre-mer.

Peugeot-404-Coupé-Années-60

Peugeot-404-Coupé-Années-60

Ces personnes n’utilisaient leur voiture que pendant les vacances au cours desquelles ils revenaient dans le Morbihan. Il s’agissait d’un coupé 404 Injection gris métallisé avec un intérieur en cuir fauve. Mes copains en rêvaient. A chaque fois que j’allais chez eux, ils soulevaient en cachette de leurs parents la housse qui protégeait la belle 404 et nous l’admirions, songeant aux bolides avec lesquels nous foncerions bientôt sur les routes de campagne… Puis comme il fallait encore attendre un moment, nous revenions aux jeux de notre âge, escrime avec des morceaux de bois, simulation de matchs de catch, jokari, billes…

Peugeot-504-V6-Coupé - Saint-Malo - Photo-Thierry-Le-Bras

Peugeot-504-V6-Coupé – Saint-Malo – Photo-Thierry-Le-Bras

Une fois adulte, j’ai eu l’occasion d’essayer le coupé Peugeot suivant, le 504 équipé d’un moteur V6. Une auto à la fois sobre et belle. Elle alliait confort, comportement sécurisant et performances satisfaisantes. Le coupé 504 V6 n’offrait pas le tempérament de feu d’une Alfa Romeo 2000 GTV, d’une BMW 2002 ou 323. Elle ne prétendait pas à la fulgurance d’une Golf GTI. C’était juste une routière, pas une sportive pure. Une voiture tout de même agréable à conduire qui permettait de rouler agréablement et en toute sécurité bien plus vite que la moyenne.

Des GT inoubliables

Les appréciations sont toujours un peu subjectives en matière de design comme d’art en général. Un roman, un film, un tableau provoque des émotions différentes. Il en est de même pour une carrosserie.

Ferrari-Daytona-365-GTB4 - 2003 - Tour-Auto- Photo-Thierry-Le-Bras

Ferrari-Daytona-365-GTB4 – 2003 – Tour-Auto- Photo-Thierry-Le-Bras

A mon sens, Sergio Pininfarina fut l’auteur du dessin d’une des plus belles GT de tous les temps, la fabuleuse Ferrari 365 GTB 4 Daytona. Une GT impressionnante aux lignes agressives et modernes, équipée d’un moteur V12 développant 400 chevaux dans sa version groupe 4. Une bête de course, au Mans et en endurance comme au Tour auto. Un monstre que pilotèrent entre autres Jean-Claude Andruet, José Dolhem, Vic Elford, Mike Parkes, Jean-Pierre Jarier, Claude Ballo-Léna. Je suis convaincu que comme moi, de nombreux fans absolus de course automobile adorent la 365 GTB 4 Daytona.

Lancia-Beta-Montecarlo - Rennes - Photo-Thierry-Le-Bras

Lancia-Beta-Montecarlo – Rennes – Photo-Thierry-Le-Bras

Tout comme la Lancia Beta Montecarlo. Conçue d’abord pour devenir une sorte de grosse Fiat X 1/9 remplaçant le coupé 124, cette Montecarlo intégra une gamme plus prestigieuse et reçut un nom qui rendait hommage aux victoires des Fulvia et Stratos au rallye le plus célèbre du monde. Une GT de série à moteur central constituait forcément une idée intéressante qui ne fut malheureusement pas plébiscitée par les acheteurs.

Lancia-Beta-Montecarlo - 1980 - Le-Mans - Photo-Thierry-Le-Bras

Lancia-Beta-Montecarlo – 1980 – Le-Mans – Photo-Thierry-Le-Bras

L’autre intérêt de cette voiture résidait dans son potentiel de développement en groupe 5. J’y reviendrai lors de prochaines notes sur les 24 Heures du Mans. Ici, j’ai choisi l’image d’un modèle engagé à l’édition 1980. Cette année-là, les parfums Alain Delon et l’importateur Chardonnet font partie des sponsors de la Lancia Beta Montecarlo groupe 5 N° 51 engagée par la Scuderia Lancia Corse pour Bernard Darniche, Teo Fabi et Hans Heyer. Alain Delon et Mireille Darc assistent au départ. J’ai eu la chance de pouvoir photographier l’auto avant la mise en grille. Aléa des sports mécaniques, elle abandonnera rapidement, au bout de six tours. Mais je pense que les retombées médiatiques furent positives, tant pour les parfums Alain Delon que pour Lancia.

Des modèles plus abordables

Ceux qui sont nés dans les années 50, 60 et 70 se rappellent quelques modèles Pininfarina plus courants dans nos villes et nos campagnes. Des voitures qui ont marqué leur jeunesse.

Peugeot-404-et-caravane-Eriba - Saint-Malo - Photo-Thierry-Le-Bras

Peugeot-404-et-caravane-Eriba – Saint-Malo – Photo-Thierry-Le-Bras

Sur la route du travail, celle des vacances, cette berline accompagna la vie de nombreuses familles françaises. Ses ailerons arrière évoquent le luxe des belles américaines. Comme la 403, elle démontre ses performances et sa  robustesse sur les pistes des rallyes africains. Proposée dans plusieurs versions, la 404 satisfait l’amateur de vitesse (modèle injection), de luxe (des options intérieur cuir très flatteuses), le dévoreur de kilomètres, le bon père de famille, l’automobiliste qui roule peu et la gardera longtemps sans qu’elle se démode. L’élégance du design Pininfarina et le sérieux de Peugeot offrent un produit exceptionnel à un prix tout à fait compétitif.

Fiat-1500-Cabriolet - Prospectus - 1965

Fiat-1500-Cabriolet – Prospectus – 1965

Autres jolies carrosseries issues du talent de Sergio Pininfarina, les coupés et cabriolets Fiat 1500 des sixties. Des symboles du tourbillon des années SLC Salut les copains. Des voitures flamboyantes qui firent rêver quantité de jeunes… et de moins jeunes. Ma mère possédait une Fiat 600 quand j’étais gamin. Et autant je détestais l’accompagner dans les magasins, autant j’étais toujours prêt à aller avec elle chez Fiat Lorient (nous habitions alors  dans le Morbihan) lorsqu’elle allait faire le plein d’essence à la station du garage. Pourquoi ? Parce que le concessionnaire avait presque toujours un cabriolet 1500 en vitrine ou à l’atelier. Et je ne me lassais pas d’admirer les belles italiennes.

Fiat-124-Abarth-Spider - 2003 - Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Fiat-124-Abarth-Spider – 2003 – Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Plus tard, le carrossier signerait également le Spider 124 dont les versions Abarth groupe 4 devinrent de redoutables animatrices des rallyes internationaux au début des années 70.

Alfa-Romeo-Spider-Duetto - Saint-Malo - Photo-Thierry-Le-Bras

Alfa-Romeo-Spider-Duetto – Saint-Malo – Photo-Thierry-Le-Bras

Fin 1972, l’achat par mon père d’une Alfa Romeo 2000 GTV Bertone procura l’occasion de fréquenter assidument la concession de la marque au trèfle. D’autant que bientôt équipé d’un précieux sésame, le permis de conduire, la station de ce garage deviendrait mon stand préféré pour alimenter ma Mini 1275 GT en carburant et… admirer les plus belles Alfa, parmi lesquelles le cabriolet 2000 dessiné par Pininfarina. Car dans la famille 2000, si Bertone était le géniteur du coupé, le papa du cabriolet, c’était Pininfarina !

QUELQUES LIENS

DESIGNMOTEUR présente la Ferrari GT4C Lusso http://www.designmoteur.com/2016/02/ferrari-gtc4lusso/

DESIGNMOTEUR rappelle l’histoire des constructeurs italiens qui forment le groupe Fiat http://www.designmoteur.com/ferrari-fiat-alfa-romeo-maserati-lancia/

Ronnie et la 404 http://bit.ly/1TPtP0s

Le patrimoine automobile à l’honneur dans la cité corsaire http://bit.ly/1KqXUjq

Thierry Le Bras

Comments are closed.