Vous êtes ici : CIRCUITMORTEL » Chronique » Été 1973 : Dinard accueille le départ du Grand National Tour Auto (1/2)

Été 1973 : Dinard accueille le départ du Grand National Tour Auto (1/2)

Le Tour Auto est devenu une épreuve réunissant des véhicules historiques. Certains prestigieux, d’autres plus courants à leur époque. Il célèbre de belle manière chaque année l’héritage automobile. Un héritage légitime dans le respect de la tradition…

Porsche-Carrera-RS-2.7l - 1973 - Dinard - Photo-Thierry-Le-Bras

Porsche-Carrera-RS-2.7l – 1973 – Dinard – Photo-Thierry-Le-Bras

Le Tour Auto m’a toujours fasciné, tant par son histoire que sa durée et l’enchaînement d’épreuves très différentes. Spéciales de rallye, épreuves en circuit et ES empruntant des tracés de courses de côtes se succédaient à un rythme effréné. Un truc pour pilotes éclectiques, complets, endurants. Le Tour Auto réunissait des véhicules très différents, des machines de tourisme de série aux plus belles voitures de grand-tourisme, voire certaines années aux protos.

Organisé de 1970 à 1974, le Grand National Tour Auto fut organisé de 1970 à 1974. Il était réservé aux licenciés nationaux et rejoignait le grand tour à mi-parcours. En 1973, il s’élança de Dinard au mois de septembre. Excellente opportunité pour moi. J’avais obtenu mon bac au mois de juin précédent. J’entrais en fac de droit en octobre. Autrement dit, je pouvais suivre les préparatifs de l’épreuve armé de mes appareils photos et d’une réserve de rouleaux de diapos Ektachrome !

De très belles voitures au début

Certes, c’était le Grand National, pas le Grand Tour avec les Ligier de Larrouse et Chasseuil, la Lancia Stratos de Munari, les Porsche d’Almeras et Henry, la Pantera de Vinatier. Mais c’était déjà génial de voir les concurrents tout près de chez moi.

Seguin - De-Tamaso-Pantera - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Seguin – De-Tamaso-Pantera – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Et d’ailleurs, à défaut de Ligier et de Stratos, une De Tamaso Pantera de l’Écurie Franco-Britannic pilotée par Jean-Marc Seguin s’alignait au départ. Un modèle rare et impressionnant.

Porsche-en-parc-fermé - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Porsche-en-parc-fermé – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Les Porsche étaient venues en force.

Alpine-aux-vérifications- 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Alpine-aux-vérifications- 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Et un bataillon d’Alpine s’apprêtait à livrer bataille

Des voitures de tourisme aussi

Au départ de ce Grand National Tour Auto, nous sommes quelques jours avant la Guerre du Kippour. L’automobile apparait comme un instrument de plaisir et de liberté. Les vrombissements sauvages des moteurs rageurs n’arrachent pas les grimaces réprobatrices d’autophobes aux visages déformés par la haine, ces cafards qui n’hésitent pas aujourd’hui à rayer les carrosseries des voitures de sport et des 4×4 sur les parkings ou à insulter leurs propriétaires.

Troncal - Fiat-128 - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Troncal – Fiat-128 – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Au contraire, les rugissements d’une belle de course en échappement libre sonnaient comme une mélodie Rock’n roll en vrooaaarrrr majeur. Du plaisir, de la joie, un tourbillon en harmonie avec l’appétit de vivre inspiré par les Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, et autres Michel Sardou, Hugues Auffray, Stone et Charden ou Gérard Lenorman qui se battaient pour la pole position des ventes de bons vieux vinyles 45 tours. Une société plus libre, moins aseptisée, plus joyeuse, dont l’aggravation liberticide des limitations de vitesse sonnerait hélas le glas.

Dominique-Pigeon - Alfa-Romeo-2000-GTV - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Dominique-Pigeon – Alfa-Romeo-2000-GTV – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Les machines en circulation avaient été conçues pour la performance pure. Les Alfa Roméo 2000 GTV Bertone (ci-dessus celle de Dominique Pigeon) incarnaient à merveille cette époque heureuse et enthousiaste. Aujourd’hui, les normes de conception des voitures de tourisme se positionnent si loin des qualités d’une voiture de sport que transformer un véhicule de base en sportive coûte une fortune.

Renou - Simaca-1000-Rallye-2 - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Renou – Simaca-1000-Rallye-2 – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

A l’époque, plusieurs constructeurs proposaient des modèles abordables et raisonnables permettant à des pilotes peu fortunés de se mettre en évidence. Notamment Simca avec la Rallye 2, une voiture qui a contribué à de belles carrières. Il fallait du cœur, du talent et un gros sens de l’attaque pour faire partie des meilleurs en Rallye 2 groupe 1 en côte ou en rallye quand il y avait 30 ou 40 voitures de ce type engagées, N’oublions pas que les Dosières, Vuillermoz et autre « Gomme » sont passés par cette catégorie, tout comme dans l’Ouest les Sinsoulier (après avoir brillé sur d’autres autos), Hardy, « Hagar » (pseudo de Thierry Chouffeur), Renou, Merle, Cheutin, David, « Breb », « Heu El Paix », Boutin, Sorin, Poulard… Ici celle de Renou – Paineau qui finira 38ème au scratch au terme d’une très belle course.

Opel-Commodore-GSE-Ascona-SR - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Opel-Commodore-GSE-Ascona-SR – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Simca ne fut pas le seul à offrir des modèles performants et à souhaiter leur présence en compétition entre les mains de pilotes privés. Alfa Romeo, BMW et Opel menaient des politiques en ce sens. A titre d’exemple, la marque à l’éclair, développait ses Commodore GSE et Ascona SR dans le souci de communiquer sur sa compétitivité et de donner une image jeune et valorisante à ses modèles.

Bastidon - VW-Coccinelle-groupe-2 - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Bastidon – VW-Coccinelle-groupe-2 – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

Quant à la VW Coccinelle, symbole de robustesse, de longévité, de sympathie, elle ne s’associa pas à la compétition comme sa descendante Golf GTI. Elle signa cependant quelques performances très honorables. N’oublions pas que la vénérable Coccinelle est une voiture de haute lignée conçue par Monsieur Porsche himself. En 1973, Robert Bastidon osa donc « La Coccinelle au Grand National ». Pas une production de Dysney. Un premier rôle plus sobre que Choupette. Pas d’idylle avec une Lancia au Monte-Carlo. Une initiative privée avec un exemplaire préparé par Daniel Rouveyran avant son accident sur les pentes du Mont-Dore au mois de juillet précédent.

Antichan - Porsche-911 - 1973 - Dinard - Grand-National-Tour-Auto - Photo-Thierry-Le-Bras

Antichan – Porsche-911 – 1973 – Dinard – Grand-National-Tour-Auto – Photo-Thierry-Le-Bras

D’autres souvenirs et photos de ces préparatifs du Grand National Tour Auto seront mis en ligne dans la semaine. J’avoue que j’adore revoir ces images. Non seulement à cause des modèles engagés en course, mais aussi parce qu’en arrière-plan figurent quelques modèles d’époque, plus ou moins sportifs, plus ou moins rutilants, mais associés au tourbillon des seventies.

QUELQUES LIENS

La VW Golf GTI MKI fête ses 40 ans. DESIGNMOTEUR laisse la parole à un ancien pilote amateur pour raconter ses souvenirs à son volant http://www.designmoteur.com/2016/04/vw-golf-gti-annees-70/

Une BD raconte la Targa Florio 1973 http://circuitmortel.com/2015/10/la-derniere-targa-florio/

Ronnie, le pilote amateur plein de fougue qui rêvait de grandes épreuves http://0z.fr/DwoeM

A suivre…

Thierry Le Bras

2 Commentaires

  1. J aimerais avoir des photos de ma coccinelle au départ du tour auto depart de dinard

  2. Bonsoir Robert,

    Je vous adresse cette photo par mail en meilleure définition demain. Je n’en avais pas pris d’autres, malheureusement.

    Mais je serais heureux de m’entretenir avec vous au sujet de l’engagement de cette voiture et, pourquoi pas, d’écrire une note à son sujet.

    Bonne soirée

    Thierry

Comments are closed.